PETITE HISTOIRE DE LA CÉRAMIQUE

La céramique est le premier « art du feu » a avoir été maîtrisé par l'Homme, bien avant le travail du verre et la métallurgie. Les plus anciens tessons connus ont été trouvés en Chine et datent d'environ 20 000 ans av. J.-C. Le mot céramique provient du grec ancien, "Kéramos", qui signifie "terre à potier", "argile ".

Elle recouvre l’ensemble des objets fabriqués à partir de terre argileuse, qui ont subi une transformation physico-chimique irréversible au cours d’une cuisson à température élevée.

 

Elle reste actuellement le matériau le plus répandu dans les arts de la table ou la construction.

On peut distinguer 3 branches de la céramique :

  • La céramique utilitaire, principalement la poterie, la plus ancienne des formes de céramique. Cette branche est très intéressante pour apprendre à maîtriser la terre au début du processus d'apprentissage. 

  • La céramique artistique qui a dérivé de la céramique utilitaire, et qui se préoccupe d’avantage du concept, du design et qui adopte une réflexion autour de la création d’objets.

  • La céramique technique, particulièrement développée au XXe siècle, qui utilise des matériaux à base d’oxydes, de carbures, de nitrures, etc. 

Lors de nos cours, vous apprendrez les bases des différentes techniques de façonnage modelage tournage, travail à la plaque, moulage. Nous travaillerons sur la création d'objets utilitaires et artistiques selon le thème du cours. A chaque objet, les techniques de cuisson, émaillage et engobes seront expliquées avec détail afin de comprendre le processus physico-chimique que vos pièces subiront avant de vous être délivrées. 

Voici quelques techniques de façonnage expliquées plus en détails: 

 

LE PINÇAGE OU MODELAGE

 Cette technique de façonnage manuel est l’une des plus simples pour découvrir le travail de l’argile. Toutes les argiles conviennent, à condition d’être molles et malléables mais non-collantes. Pour débuter, il est conseillé d’utiliser une terre dégraissée qui conserve sa forme sans se fendiller. Vous pouvez réaliser des formes variées, en faisant tourner la boule d’argile dans une main tandis que le pouce et les doigts de l’autre amincissent et façonnent les parois Afin de fabriquer une petite sphère, joignez bord à bord deux petits bols de même taille en les collant avec de la barbotine. 

Le pinçage est excellent pour exercer l'imaginaire des adultes et enfants en laissant la mémoire créer des gestes instinctifs à la création d'objets plein de spontanéité. 

LE COLOMBAGE

Le colombinage est une technique manuelle ancienne crée par les peuples des Amériques et redécouverte par  par Christophe lors de ses voyages. 

 

Les boudins qui composaient les pièces prirent à cette époque le nom de colombins. 

 

Cette technique de façonnage manuel consiste à monter les pièces avec des colombins ou boudins d’argile. Il est possible de les rouler à la main au fur et à mesure ou les préparer à l’avance et les envelopper de plastique pour qu’ils restent humides jusqu’à l’emploi. Certains potiers fabriquent leurs colombins avec une boudineuse, une machine équipée d’une matrice, qui produit des formes différentes. L’argile servant au colombage doit être assez plastique pour ne pas se fendiller à la mise en oeuvre. 

 

LE MODELAGE À LA PLAQUE

LE PRESSAGE OU ESTAMPAGE

Enrouler l’argile autour d’un moule est une solution, mais vous pouvez aussi obtenir des formes convexes ou concaves par passage. Les potiers se servent surtout de moules pour les séries ou encore s’ils cherchent à réaliser des modèles ou des surfaces qui conviennent mal au façonnage à la main. 

Le céramiste construit avec des plaques des objets angulaires et nets ou plus fluides et organiques, selon la rigidité de l’argile lors du montage. Il peut dessiner ou inventer des formes avec des morceaux de carton mince, puis les démanteler et s’en servir de gabarits pour découper le modèle voulu dans l’argile. Ensuite, il suffit de monter les éléments en argile à sa guise. Les gabarits en bois permettent de reproduire des modèles à l’infini. Les pièces molles auront besoin de soutien au montage - garnissez-les de papier froissé, insérez des soutiens en argile temporaire ou permanents ou bien en bois, jusqu’à ce que la terre s’affermisse assez pour tenir seule. Vous pouvez également soutenir les parties qui dépassent avec des morceaux d’argile malaxée en attendant qu’elles soient assez sèches pour tenir en place. 

 

LE TOURNAGE

Pour tourner une poterie, commencez par apprendre à la centrer, afin qu’elle soit placée exactement au milieu de la grille. Il existe plusieurs méthodes, mais la plus courante consiste à faire pression d’un côté pour résister à la force centrifuge du tour. Quelle que soit la technique employée, le principe est le même. Placez vos mains de façon à ce que la pression s’exerce dans le sens opposé à celui de la rotation du tour. Si votre tour tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, vos mains devraient être placées en position de huit heures pour pousser vers le bas. Cette méthode permet toujours de centrer la motta, petite ou grosse. 

 
 
 
 
 
 

Les Ateliers de Kremena

Route de la Samaritaine 8 (Basse-Ville)

1700 Fribourg

Suisse

 +41 79 445 96 52

lesatelierskremena@gmail.com

Mardi:  13h45 - 15h45

Vendredi:  16h00 - 17h30

  • Instagram